Test – Souris MSI Clutch GM70

Après avoir testé le MSI Aegis 3, je reste chez le même constructeur et vous propose cette fois-ci un test de la souris MSI Clutch GM70 à destination des gamers, proposant une évolutivité assez impressionnante s’adaptant à toutes les mains. C’est parti !

Ergonomie et Design

Changer de souris n’est pas une chose si simple à faire. On s’y habitue très rapidement et mettre la main sur un autre mulot peut-être parfois déroutant, voir même assez gênant. Et je dois avouer avoir pris pas mal de jours pour mettre habitué pleinement à cette Clutch GM70. Et pour cause : j’ai des mains assez petites. Du coup, cette souris me semble bien trop grosse. Sur ce point, on peut dire que MSI s’est retourné le cerveau pour nous offrir ce qu’il y a de mieux.

S’il y a une chose frappante chez cette souris, c’est clairement son approche concernant la prise en main. On retrouve évidemment le design de la marque, avec une souris partageant les courbes agressives d’une Lamborghini et arborant un gris métal assez classe. Ça changement clairement des périphériques en plastiques de certains constructeurs.

Ce qui surprend le plus vient en fait des côtés, qui sont aimantés et amovibles. Dans la boîte, on retrouve 4 parties (2 pour la gauche et 2 pour la droite), ce qui fait que l’on peut jouer un peu avec ceux-ci, en plaçant par exemple une ailette latérale gauche plus large que celle de droite. Cela peut être pratique suivant la largeur de votre tapis ou tout simplement de vos doigts. De même, la partie « clic droit » est amovible, proposant une surface plate ou bombée suivant les préférences.

Je trouve l’initiative plutôt cool, même si certains diront que ça tient plus du gadget qu’autre chose. En plus de cela, la Clutch GM70 est parfaitement symétrique. Elle convient donc à tout le monde, gauchers comme droitiers. Pour le reste, on retrouve le classique, avec deux boutons paramétrables pour notre pouce (à gauche, mais aussi à droite du coup), une molette avec des crans et un bouton central. Enfin, et parce que MSI oblige, on a droit à tout un tas de loupiottes. Mais j’y reviendrais dans la partie logicielle.

Enfin, pour celles et ceux qui aiment quand je parle technique, sachez qu’une la Clutch GM70 embarque un capteur optique Avago PMW3360, parfait pour le jeu. Pour ce qui est de la vitesse, il est possible de pousser cette souris entre 1 et 18 000 dpi, soit par un bouton paramétrable ou directement par le logiciel MSI. Le taux de réponse n’est pas en reste non plus, avec des valeurs constructeur de 3000 Hz et 1000 Hz en mode filaire et sans-fil. Et si vous êtes du genre fou du clic, il vous en faudra au moins 50 millions avant de péter les commutateurs Omron. Enfin, sachez que la Clutch GM70 affiche un poids de 141 grammes toute nue et 160 grammes avec deux ailettes. Au final, il n’y a vraiment que ce poids qui m’a géné un petit peu, puisque ma souris (Razer DeathAdder Chroma) ne fait que 100 gr.

Performance

J’ai testé cette Clutch GM70 sur Fortnite Battle Royal, qui est sorti il y a peu gratuitement sur PC (mais aussi sur PS4 et Xbox One). Comme il s’agit d’un jeu en mode third person, j’ai pu apprécier la vitesse de cette souris, en filaire et sans-fils. Déjà, premier point, je n’ai pas noté de différence notable dans ces deux modes de contrôle. A voir peut-être avec un FPS plus rapide et un DPI poussé à fond. En tout cas, je n’ai pas noté de décrochage, ni de problème de clic.

J’ai par contre trouvé qu’elle glisse un peu moins que ma souris. Et comme elle est plus lourde, j’ai fait un peu plus d’effort sur certains de mes mouvements, ce qui peut devenir pénible à la longue. Après, j’ai testé avec toutes les possibilités de modulation et à part la coque bombée que j’ai préféré, le reste ne m’a pas franchement changé la vie.

Logiciel

Alors là, c’est la teuf. Comme les autres constructeurs, MSI s’est fait plaisir et nous offre deux logiciels avec cette souris. Evidemment, ils ne sont pas obligatoires pour utiliser le mulot, mais honnêtement, mieux vaut s’en servir ne serait-ce que pour régler les DPI et les couleurs.

MSI Gaming Center
Celui-ci est hyper pratique si vous avez d’autres périphériques MSI, puisqu’il permet de tous les contrôler. Que ce soit un casque, un PC, un clavier et donc, une souris. Il permet par exemple de régler les DPI de la souris, de paramétrer les boutons et de jouer avec les LED pour avoir un sapin de Noël au creux de la main. L’interface n’est pas folle, mais ça fait le job et surtout, je n’ai pas eu 150 mises à jour à faire, contrairement à mes softs de chez Razer.

J’ai par contre eu vachement de mal à régler mes DPI. En plaçant les mêmes chiffres que pour ma Razer, c’était hyper lent. Du coup, il semble que les chiffres de l’interface soient en fait une indication et non la valeur nette des DPI. C’est assez déroutant et j’ai passé quelques dizaines de minutes à régler ma souris pour qu’elle ne se déplace pas comme Flash ou comme une tortue (pas ninja).

Mystic Light
Non, ce n’est pas le nom d’une super héroïne. Même si ça pourrait. Il s’agit là d’un logiciel servant à homogénéiser toutes les LED de vos différents appareils MSI. Si vous aimez le rouge, vous allez pouvoir tout régler. Ou faire un arc-en-ciel dans votre bureau. En gros, tout est possible, même les choses les plus tape à l’œil.  Mais n’ayant pas eu Aegis 3 en même temps que cette Clutch G070, je n’ai pas pu tester cette partie correctement. Et non, il n’y pas de fond Metroid dans ce soft MSI. C’est juste mon fond d’écran en transparence. Mais ça aurait pu être cool d’avoir des profils de ce style.

Conclusion

Sur le papier, cette MSI Clucth GM70 est pas loin d’être parfaite pour le jeu. Plutôt jolie, paramétrable, customisable dans son design et vraiment performante. Ouais, c’est une excellente souris. Mais un seul problème subsiste : son prix. Il faudra débourser pas loin de 130€ pour s’offrir cette petite merveille. C’est clairement pas donné et j’ai du mal à trouver la différence avec d’autres souris à moins de 100€. Malgré tout, l’expérience est concluante de mon côté.

Frostis Advance

Blogueur Nantais, mais rédacteur sur Factornews.com, pilier chez NintenDomaine.com, organisateur de 3DS in Nantes. Je suis aussi sys admin dans la vraie vie, fan de comics, musiques, cinéma, de LEGO, etc... bref, de bien trop de choses.

Laisser un commentaire