Lundisque #03 – Carpenter Brut : CARPENTERBRUTLIVE

On continue notre petit rendez-vous. Avouez que vous aimez bien quand j’vous donne de la bonne musique pour vos petites oreilles fragiles ? Et bien j’espère qu’elles ne le sont pas de trop, fragiles. Parce que cette fois-ci, je vous propose d’écouter Carpenter Brut en live. Et attention, ça arrache un peu. Ou mieux, comme dirait mon pote Matthieu : c’est dansant.

Carpenter Brut : CARPENTERBRUTLIVE

Si tu aimes la synthwave et le metal, on va dire que ce groupe est pour toi. Énigmatique et blindé de talent, c’est ce qui pourrait décrire Franck Hueso, le mec derrière ce nom, Carpenter Brut. Seul en studio, accompagné par ses potes en live (Adrien Grousset à la guitare et Florent Marcadet à la batterie, du groupe Hacride), on entend rarement parler de lui à la radio et encore moins à la TV. Par contre, et malgré des débuts assez récents en 2012, Carpenter Brut fait figure de référence dans le milieu underground de la musique électronique française et plus particulièrement le genre Darksynth.

Et quand je dis qu’il fait figure de référence, c’est tout simplement parce qu’on a entendu sa musique un peu partout en participant à différents projets, comme l’album Dangerous Days de Perturbator, mais aussi sur quelques bandes son de jeux vidéo : Hotline Miami 2: Wrong Number, The Crew, Furi ou encore Hacknet.

Mais alors, ça donne quoi en live ? Bah ça défonce. J’aimerais vraiment qu’on vive ça avec ma copine et mes amis, mais pour l’instant, le monsieur ne passe pas dans le coin. En attendant, on peut toujours s’écouter le live et notamment la toute dernière musique, « Maniac », reprise de la chanson éponyme du film Flashdance. Et oui. Et pour vous donner une idée de la folie furieuse que c’est au niveau son, mais aussi niveau de l’ambiance, voici le clip du live tiré de cet album live, un peu gore nichon, mais terriblement génial !

Evidemment, le reste de l’album vaut tout autant le détour tellement il tabasse, notamment avec des titres comme « Turbo Killer », « Meet Matt Stryker » ou encore « Division Ruine », à écouter encore et encore. Et très fort.

Edition vinyle

Date de sortie : 30 juin 2017
Durée : 67:38
Format : double vinyle 180 Gram

A1 – Escape From Midwich Valley – 04:23
A2 – Division Ruine – 03:29
A3 – Roller Mobster – 02:45
A4 – Meet Matt Stryker – 04:29
A5 – Wake Up The President – 02:44
B6 – Chew Bubble Gum… – 03:38
B7 – Turbo Killer – 03:24
B8 – Paradise Warfare – 03:27
B9 – Run, Sally, Run! – 04:36
B10 – Looking for Tracy Tzu – 04:10
C11 – Anarchy Road – 03:23
C12 – The Good Old Call – 02:57
C13 – Disco Zombi Italia – 04:00
C14 – Sexkiller On The Loose – 03:45
D15 – 5118.574 – 02:07
D16 – Le Perv – 04:14
D17 – Hang’Em All – 05:10
D18 – Maniac – 04:57

Pas d’édition collector, deluxe ou je ne sais quoi. Cette fois-ci, on s’est contenté d’une édition toute simple, mais super jolie.

Suivez-moi sur Instagram !

Un petit like, un petit commentaire, un petit rien. Tout est bon.

Frostis Advance

Blogueur Nantais, mais rédacteur sur Factornews.com, pilier chez NintenDomaine.com, organisateur de 3DS in Nantes. Je suis aussi sys admin dans la vraie vie, fan de comics, musiques, cinéma, de LEGO, etc... bref, de bien trop de choses.

Laisser un commentaire