Lundisque #01– Queens of the Stone Age : Villains

Environ 1000 ans que je n’avais pas fait d’article sur nos vinyles, alors qu’on en a acheté plein dernièrement ! Je reprends donc les bonnes habitudes et je change même la formule ! Après 100 Vinyl of the Day un peu à l’arrache, je vous propose un disque chaque lundi. Et ça s’appellera « Lundisque« . Voilà. Du coup, je commence avec notre dernière acquisition qui fera office de numéro 1, avec Queens of the Stone Age : Villains. Et comme on est ultra fan de ce groupe avec ma copine, on s’est dit qu’il ne fallait pas passer à côté de la Deluxe Edition.

Queens of the Stone Age : Villains

4 ans. C’est long 4 ans. Et bien c’est le temps qu’il a fallu à Queens of the Stone Age pour sortir un nouvel album. Le 3 juin 2013 sortait l’album …Like Clockwork, que j’ai totalement saigné dans tous les sens, que ce soit à la maison ou chez mon pote Matthieu. Bah oui, c’était l’album de l’année pour nous et mon dieu, ce que j’ai pu boire comme nombre de bières tout en secouant la tête tout en tapant du pied par terre, en écoutant cet album. Alors honnêtement, j’étais pas hyper jouasse quand j’ai appris que Mark Ronson allait être le producteur du prochain album de QOTSA. J’aime bien Mark Ronson, notamment pour son travail avec Lady Gaga pour Joanne en 2016, ou encore 10 ans plus tôt avec Amy Winehouse et le fameux Back to Black, en passant par l’excellent single avec Bruno Mars – Uptown Funk. Mais il a aussi produit pas mal de daubes, et du coup, j’avais peur mon Queens of the Stone Age d’amour.

A la première écoute du single « The Way You Used To Do », j’étais même un peu inquiet. Genre presque fébrile. C’est en l’écoutant avec le reste de l’album que ce morceau prend sens. Et puis, c’est sourtant l’écoutant avec un bon son et non sur une vidéo YouTube via un téléphone, que j’ai pris une ligne de basse dans la face. Mais il m’en fallait encore un peu plus pour être tout à fait rassuré quant à la qualité de l’album. Le second single arrive et s’appelle « The Evil Has Landed ». Ok, c’est bon. On a du vrai QOTSA ! Tout est là, tout est parfait. Mais revenons au vinyle dans son entièreté.

L’album commence avec « Feet Don’t Fail Me » et ses 5:41, dont 1:40 d’intro faisant monter la sauce et nous préparant à prendre plein la gueule. Parce que oui, c’est l’effet produit. D’ailleurs, je retourne ma veste et je remercie Mark Ronson à la production pour avoir donné une pièce entière de claviers à Dean Fertita, qui a su démontrer pendant tout cet album à quel point le bonhomme est un dieu à ce niveau.  Un autre que l’on entend aussi très rapidement, c’est Michael Shuman, le bassiste du groupe un paquet d’année. J’ai toujours aimé sa manière de jouer, mais là, il s’est clairement surpassé sur certains morceaux comme les excellents « Feet don’t fail me » et « The Evil Has Landed », qui font partie des titres faisant trembler les murs de l’apparte tellement notre caisson de basse peut exprimer toute sa joie.

Evidemment, le rythme de QOTSA est intacte et Jon Theodore tape comme un dératé pour son premier véritable album studio avec le groupe. Il ne part pas non plus dans des délires, mais c’est propre, sans faute et sans bavure. Ca fait plaisir à nos petites oreilles et ça fait boum boum à l’intérieur de mon ventre (mais ça c’est parce que l’ampli est à 50 et que du coup, c’est un peu fort). L’autre à ne pas oublier, c’est Troy Van Leeuwen. L’homme au costume-cravate est totalement génial et forme un duo parfait avec Josh Homme, en l’accompagnant dans tous les morceaux avec un son rock’n roll bien placé comme dans « Head Like A Haunted House ».

Enfin, que serait Queens of the Stone Age sans Josh Homme, sa voix, sa guitare, le sang du groupe ?! Encore une fois, Josh est parfait et arrive même à être meilleur que d’habitude, posant sa voix parfois dure comme pour et d’autres fois sublimes avec « Fortress » ou encore « Villains of Circumstance », qui conclu à la perfection l’album. On tient là les deux chansons « posées » de l’album, de pures merveilles à savourer encore et encore.

En fait, je pourrais citer chaque morceau de Villains tellement il n’y a rien à jeter. Tout est parfait, tout sonne Queens of the Stone Age. J’ai même l’impression qu’on tient là un des meilleurs (le meilleur ?) album du groupe, une véritable pépite, et certainement mon album de l’année 2017. Et pourtant, il n’y a que 9 titres, pour une durée totale de 48 minutes. On pourrait dire que cela est court, mais l’album s’écoute d’un trait, sans jamais baisser niveau performance. Villains, c’est tout simplement la démonstration de ce qu’est un excellent album. Et ça fait plaisir d’écouter ça, surtout avec toutes les daubes qui nous entourent et chante à coup de vocoder. Ici, tout est pur. Tout est bon. Peu de groupe peuvent se vanter d’arriver à ce niveau au bout du septième album, surtout quand tous les autres sont tout aussi impeccables.

Pour la peine, je remets « The Evil Has Landed ».

Vinyle Deluxe Edition

Date de sortie : 25 août 2017
Durée : 48:00
Format : double vinyle 180 Gram

A1 – Feet Don’t Fail Me – 5:41
A2 – The Way You Used to Do – 4:34
A3 – Domesticated Animals – 5:20
B4 – Fortress – 5:27
B5 – Head Like a Haunted House – 3:21
B6 – Un-Reborn Again – 6:40
C7 – Hideaway – 4:18
C8 – The Evil Has Landed – 6:30
C9 – Villains of Circumstance – 6:09

Côté contenu, on retrouve un travail graphique réalisé par Boneface dont voici son compte Instagram. L’homme est déjà un habitué, puisqu’il travaille avec Queens of the Stone Age depuis 2013 et l’ablum …Like Clockwork, dont il a réalisé tous les dessins. Du coup, il s’est fait plaisir ! On retrouve donc une pochette absolument superbe, intérieur comme extérieur, mais aussi 14 artworks de grandes qualités. Le double vinyle est, comme vous avez pu vous en rendre compte, un peu spécial. Les faces A, B et C contiennent chacune 3 titres, tandis que la face D ne contient rien. Par contre, une très belle gravure. On retrouve aussi un coupon pour télécharger l’album en MP3 et FLAC, contrairement à la version standard, pressé en 140 grammes et contenant un coupon en MP3 et WAV.

Suivez moi sur Instagram et Twitter !

Comme d’habitude, je posterai une photo pour chaque Lundisque. Alors pour ne rien louper, suivez moi sur Instagram et/ou Twitter.

Frostis Advance

Blogueur Nantais, mais rédacteur sur Factornews.com, pilier chez NintenDomaine.com, organisateur de 3DS in Nantes. Je suis aussi sys admin dans la vraie vie, fan de comics, musiques, cinéma, de LEGO, etc... bref, de bien trop de choses.

Laisser un commentaire