Vinyl Of The Day #100 – Mastodon : Emperor of Sand

Mon avis : Mastodon : Emperor of Sand

Je me demandais ce que j’allais poster pour mon 100ème Vinyle of the day, et je me suis rendu compte que j’avais déjà fait ce choix le 21 avril dernier avec le dernier Mastodon ! J’ai eu tellement de choses à faire que j’en ai complètement oublié de parler de ce septième album d’un de mes groupes préférés. Parlons donc de Emperor of Sand.

Je pense ne pas trop me planter en disant que Mastodon est dans sa seconde phase. Le groupe de sludge progressif nous a bien claquer la gueule de 2002 à 2009 avec Remission, Leviathan, Blood Mountain et Crack the Skye. En 2011, le groupe sort The Hunter, résolument plus rock et surtout, bien plus accessible pour tous. Il est suivi en 2014 de Once More ‘Round the Sun, qu’on a saigné à la maison avec ma copine et maintenant, de Emperor of Sand. Si beaucoup de groupes font dans la continuité, Mastodon a le cran de faire ce qu’ils veulent, mais surtout, le cran de toujours placer la barre très haute.

Avec Emperor of Sand, c’est encore une fois la qualité qui prime avec certainement moins de son lourd, mais des mélodies qui restent en tête. Pour faire comme dans la presse, je dirais qu’il s’agit d’un album assez catchy, mélangeant hard-rock, heavy metal et évidemment, du metal progressif. Ça a d’ailleurs commencé avec le premier titre, Sultan’s Curse, avec un Troy Sanders hyper bourrin qui a envie de t’aplatir la tête contre un mur. Ça tape dur du côté de Brann Dailor et Brent Hinds n’hésite pas une seule second à balancer les riffs qui vont bien, mais aussi à placer sa voix.

Le second titre a la même pêche que The Motherload sur l’album Once More ‘Round the Sun, et pour cause, on retrouve encore Brann Dailor au chant, toujours aidé par Troy Sanders. Un excellent titre, avec même une sorte de battle de grattes entre Bill Kelliher (pourtant assez discret sur cet album) et Brent Hinds, décidément blindés de talent. Malgré tout, comme ce morceau sonne très pop voire carrément FM, il ne plaira pas à tous. C’est évident.

Je place donc ce nouvel album de Mastodon dans mes coups de cœurs de l’année, avec des putains de bons titres en plus des deux premiers, notamment Precious Stones (ce solo de guitare !), Andromeda qui te donne l’impression d’en chier un peu dans ce foutu désert et enfin, Jaguar God, qui permet de terminer cet album sur une note plus douce, pendant presque 8 minutes.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Vinyle : Mastodon : Emperor of Sand

Artiste : Mastodon
Album : Emperor of Sand
Date de sortie : 31 mars 2017
Durée : 51:05
Format : 2 vinyle 180 Gram

– Side A –
Sultan’s Curse – 4:09
Show Yourself – 3:02
Precious Stones – 3:46
Steambreather – 5:03

– Side B –
Eons – 6:28
Word To The Wise – 4:00

– Side C –
Ancient Kingdom – 4:54
Clandestiny – 4:26
Andromeda – 4:03

– Side D –
Scorpion Breath – 3:18
Jaguar God – 7:56

Frostis Advance

Blogueur Nantais, mais rédacteur sur Factornews.com, pilier chez NintenDomaine.com, organisateur de 3DS in Nantes. Je suis aussi sys admin dans la vraie vie, fan de comics, musiques, cinéma, de LEGO, etc... bref, de bien trop de choses.

Laisser un commentaire