Platine vinyle Pro-ject Essential II

Cela fait quelques années que j’ai envie d’une platine vinyle. Je ne pense pas être un puriste ultra connaisseur comme certains, mais je ne sais pas, le vinyle, j’ai toujours trouvé ça cool. Le son est différent, très chaleureux et plus dynamique que sur CD, qui lui, compresse trop la musique. Et puis merde, l’objet ! Un CD, c’est tout petit et tout moisi. Un vinyle, c’est grand et majestueux et le boulot sur la pochette est vraiment mis en avant. Quant aux différents formats numérique, même s’ils sont super pratiques, ce n’est pas physique. Ça ne traverse pas le temps, ça n’a aucune personnalité, ce ne sont que des fichiers, etc… Bon évidement, faut aussi ce qu’il faut pour écouter et savourer chaque morceau, et de ce côté là, je pense que ça le fait chez moi, avec mon ampli Onkyo TX-NR515, ma paire de Triangle Titus Ex (voir ici) et ma centrale Triangle Voce Ca (voir ici).

Du coup, j’ai craqué et je suis donc allé voir, sur les conseils de mon pote « Dingo Matthieu Skate », chez MaPlatine.com. Une petite boîte de Rennes (en tant que Nantais, mon regard se tourne automatiquement vers l’ouest), qui fait un job fantastique, proposant un max de produits de bonne qualité pour toutes les bourses, et ce, depuis plus de 15 ans.

Possédant un ampli ne proposant pas d’entrée phono, il me fallait donc une platine, un pré-ampli, et du câble. J’ai donc flashé pour le Starter Pack incluant une platine vinyle Pro-Ject Essential II noire montée avec une cellule Ortofon OM5e, un préamplificateur phono Pro-Ject MM DC et un câble de modulation Audioquest Evergreen.

Platine vinyle Pro-ject Essential II

On commence par le plus gros morceau, à savoir la platine. Si j’ai pris ce modèle, c’est pour quelques raisons simples : son prix, son design, le fait qu’elle soit totalement manuelle. La Pro-ject Essential II est un modèle d’entrée de gamme du constructeur Autrichien, et contrairement à de nombreux constructeurs, Pro-ject a misé sur un design non plastique. Du coup, même à un prix tout à fait abordable de 269€, on se retrouve avec une platine élégante et design.

Ce qui se voit le plus, c’est le châssis d’un noir très mat, réalisé en panneau de particules, ce qui lui donne une grande légèreté, tout en restant bien rigide et résistant. Le tout est posé sur 4 pieds conçus pour isoler toute les vibrations externes.

Elle est dotée d’un moteur synchrone silencieux et optimisé pour fonctionner avec le minimum de vibration. L’entraînement du plateau en MDF de 300 mm de diamètre s’effectue au moyen d’une courroie ronde en silicone avec une régularité digne de platines de plus haute gamme, grâce à un contrôle précis du moteur. Petit bémol tout de même, il arrive parfois que cette courroie s’enlève lorsqu’on a pas trop l’habitude d’enlever le vinyle du plateau. Mais heureusement, ça se remet en quelques secondes. A noter aussi que le changement de 45 à 33 tours se fait en 2 secondes, en réajustant juste la courroie sur le bon cran. Ultra simple.

Le palier principal du plateau est en acier inoxydable avec bague en bronze, le fond en téflon minimisant les frottements et optimisant la rotation. La grande classe quoi.

On retrouve évidement un des best-seller de la marque, à savoir un bras en aluminium de 8,6 pouces, celui-là même qui équipait la Pro-Ject Debut III. Ce petit bras est équipé d’une cellule Ortofon OM 5e, une belle petite référence dans les entrées de gamme, et qui peut-être upgradée / changée au besoin.

Côté câbles, ceux-ci sont captifs (à savoir directement accrochés à la platine), mais de bonne qualité et conçus pour une utilisation phono. En gros, nous sommes loin des câbles de modulation tout pourris qu’on retrouve sur les platines à bas prix.

Pour le reste, le couvre-plateau en feutrine est évidemment de la partie, ainsi que le capot de protection, très pratique contre la poussière et les poils de mon chat.

Fiche Technique :
Vitesse : 33 1/3 et 45 tours/min
Commutation manuelle
Moteur synchrone à faible vibration
Entrainement : Courroie silicone
Précision de vitesse : 0,14 % (33T), 0,25 % (45T)
Pleurage et scintillement : 0,12 %
Bruit d’entraînement : -65 dB
Plateau MDF, faible résonance
Diamètre du plateau : 300 mm
Poids du plateau : 0,8 kg
Pivot : Acier inoxydable
Bras 8,6″ en aluminium, roulements du pivot en saphir
Longueur utile du bras : 218,5 mm
Avance du bras (overhang) : 22 mm
Masse effective du bras : 8 g
Force latérale : 0 à 25 mN
Cellule : Ortofon OM 5e
Contrepoids : pour cellule de 3.g à 5.5g
Connectique : sortie RCA + mise à la terre
Couvre plateau : feutrine noire
Capot : oui
Préamplificateur RIAA intégré : NON
Alimentation : DC
Consommation : 4,5 W
Dimensions (lxhxp) : 420 x 112 x 330 mm
Poids : 4 kg

Pro-ject Essential II

Pro-ject Essential II

Pro-ject Essential II

Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC

Ce préamplificateur a beau être tout petit, il n’en reste pas moins très important. Sans ce petit bidule, quasi pas de son. En effet, possédant un ampli typé Home Cinema, il ne comporte pas d’entrée phono. Du coup, hop, préamp’!

Nous avons affaire là à un petit boîtier d’entrée de gamme, il n’est pour autant pas un truc low cost. le boîtier est en métal et semble plutôt insensible aux vibrations, et surtout, totalement insensible aux perturbations électromagnétiques. A l’intérieur, nous avons droit un architecture double mono avec circuits intégrés audio à très faible bruit.

Autre fait important à prendre en compte, outre les connectiques RCA plaquées or, l’alimentation de 18 V (DC) est inférieur à 1 watt en veille. Quand c’est green, c’est encore mieux !

Fiche Technique :
Charge d’entrée : 47 Kohms
Gain : 32 dB
Rapport signal bruit : 82 dB
Distorsion : < 0,05 %
Courbe RIAA : 20Hz/20Kh max 0,5dB
Entrée et sortie : RCA
Dimensions : 107x 30x75mm
Poids : 300g
Câble de modulation :
Conducteur : LGC (cuivre monobrin)
Isolant : Polyéthylène
Géométrie : Asymétrie
Contact : soudure à froid
Connecteur : RCA plaqué or

Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC

Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC

Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC

Câble de modulation Audioquest Evergreen

Ici, pas de chichi, ce câble Evergreen est en quelque sorte ce qui se fait de mieux en modulation audio, pour ce prix. Conducteurs en cuivre haute qualité et soudés aux fiches sans un gramme d’étain (soudure à froid, avec une qualité de vie énorme), Audioquest sait ce qu’ils font, et ils le font bien. Le câble est résistant, et semble de bonne qualité.

Fiche Technique :
Conducteur : LGC (cuivre monobrin)
Isolant : Polyéthylène
Géométrie : Asymétrie
Contact : soudure à froid
Connecteur : RCA plaqué or

Câble de modulation Audioquest Evergreen

Et les prix ?

C’est peu cher ! :) Et voici les liens à utiliser.

Platine vinyle Pro-ject Essential II : 269 €

Préamplificateur phono Pro-Ject MM DC : 74 €

Câble de modulation Audioquest Evergreen : 29 €

Ou alors comme moi :
Starter Pack : Platine Vinyle Pro-ject Essential II : 349 €

En clair, je suis méga content de mon achat. Ca déboîte, le son est parfait, et j’ai déjà une quinzaine de vinyles en même pas deux mois. Ah oui, par contre, ça devient vite une drogue.

Au passage, si vous voulez d’autres photos ou informations, n’hésitez pas à le demander dans les commentaires. Je me ferais une joie d’y répondre !

Frostis Advance

Blogueur Nantais, mais rédacteur sur Factornews.com, pilier chez NintenDomaine.com, organisateur de 3DS in Nantes. Je suis aussi sys admin dans la vraie vie, fan de comics, musiques, cinéma, de LEGO, etc... bref, de bien trop de choses.

12 pensées sur “Platine vinyle Pro-ject Essential II

  • 14 août 2014 à 16 h 38 min
    Permalink

    Super merci pour l’article et les références ! Je pensais pouvoir brancher la platine sur ma barre de son + caisson de basse mais il va falloir que j’investisse dans un ampli + enceintes j’ai l’impression.

    Répondre
      • 14 août 2014 à 17 h 00 min
        Permalink

        Nop juste optique et jack :/ j’ai vu que des pré-ampli RCA > optique existent mais je préfère investir dans du bon matos plutôt que de changer tous les 2 ans ^^

        Répondre
          • 14 août 2014 à 17 h 12 min
            Permalink

            J’attends donc ton versement du montant dont nous avions convenu :)

  • 14 août 2014 à 16 h 47 min
    Permalink

    Perso j’ai une platine Sony PS-LX63 acheté d’occas et j’ai changé le diamant/tête de lecture, acheté un pré-ampli et branché ça sur mon kit d’enceintes de PC… le tout marche nickel, le son est bien et je me suis pas trop ruiné.

    Répondre
      • 14 août 2014 à 17 h 00 min
        Permalink

        Non en effet, j’ai vraiment taper dans l’occas pour commencer, et je pense pas avoir l’oreille fine pour faire une différence sur du meilleur matos encore…

        Répondre
        • 14 août 2014 à 17 h 10 min
          Permalink

          C’est vraiment un tout. Effectivement, si t’as pas l’oreille assez fine… mais pour ça, encore faut-il avoir le bon matos. Le truc qui se mord la queue :D

          Répondre
  • 29 août 2014 à 17 h 48 min
    Permalink

    Salut,
    Sans vouloir (du tout) dénigrer votre matériel, tentez un comparatif si vous en avez l’occasion avec un véritable ampli Hifi car votre Onkyo malgré toute ses qualité est et restera un ampli Home-Cinema. Et l’ampli home-cinema est fait pour magnifier….le son cinéma et non la musique. Essayez si vous le pouvez de vous faire prêter un petit ampli hifi, même tout simple : vous verrez c’est le jour et la nuit.
    En tout cas moi, depuis que je suis repassé au vinyle j’ai revendu tout mon système Home-cinéma et je suis passé à un simple ampli hifi NAD, y’a pas photo en terme de rendu sur la musique.

    Répondre
    • 30 août 2014 à 12 h 29 min
      Permalink

      Je connais bien cette partie, faut pas s’inquiéter. Par contre, sans dénigrer ton matériel, essayez de vous faire prêter un Onkyo à la place de votre NAD, pour avoir un son cinéma :D

      En fait le souci, c’est de faire un choix. Je suis très jeux vidéo et films. Pour la musique, j’ai pris cet ampli parce que le coupe Onkyo / Triangle marche vraiment bien. NAD et Triangle aussi, c’est un très bon couple (j’ai un pote qui a cette configue). Malgré tout, je trouve ma combi plus performante que la sienne. Une fois de plus, tout est une question d’oreille… j’ai testé des ampli hi-fi qui ont, je trouve, aucune pèche. Par contre NAD, très bon choix :) Si j’avais de l’argent à gogo, j’aurais deux amplis en fait :p

      Répondre
  • 2 septembre 2014 à 18 h 11 min
    Permalink

    On est complètement d’accord :)

    Encore une fois, mon intention n’était pas du tout de critiquer ton matériel (je ne connais pas cet Onkyo d’ailleurs) surtout que je suis loin d’être un spécialiste en la matière. C’était juste pour préciser que – à budget équivalent évidemment – , la différence de rendu sur la musique est réelle entre un ampli hifi et un ampli HC, ce que peut-être certain(e)s ne savent pas.
    C’était mon cas avant que j’achète ma platine. J’étais équipé d’un ampli HC Marantz car n’y connaissant rien en matoss’, pour moi un ampli HC ou hifi, c’était pareil. Puis à l’achat de ma platine, je me suis un peu intéressé au coté matériel et j’ai donc appris qu’un ampli HC et hifi étaient 2 choses bien différentes.
    Du coup, j’ai réfléchi, et comme toi j’ai choisi ma priorité : je me suis aperçu qu’en fait je matais 1 ou 2 film par mois en moyenne, et que j’écoutais la musique tous les jours ! j’ai donc revendu mon système HC pour passer à la hifi.

    Voilà, mon comm’ était en fait pour apporter cette précision à ceux qui, comme moi il y a 2 ans, n’y connaissent pas grand choses et auraient pu faire de mauvais choix d’achat, car certes il existe des amplis HC qui peuvent sortir de la bonne musique, mais pas pour le même budget qu’un hifi.

    Mais tu as raison, quand on tombe dedans, c’est une vraie drogue !

    Répondre

Laisser un commentaire