Un Raspberry Pi et un NAS dans mon salon.

Hello les fifous !

Depuis un petit moment, j’ai dans la tête de ma faire un salon bien multimédia (d’où l’achat d’un ampli d’une paire d’enceintes, par exemple), en me passant de mon PC. Etant un peu sensible à notre belle planète, je me dis que si je peux réduire ma consommation électrique, tout en gardant mes habitudes et voire même, en les améliorant, bah ce ne serait pas un mal ! Et puis ça ferait aussi du bien à mes factures EDF… surtout avec les deux augmentations qu’on se tape.

Concrètement, quand je regarde un film ou une série, j’allume ma TV, mon ampli, mon PC, et zouh ! Comme tout est branché sur mon ampli, ça semble logique. Mais ça m’gave. Mon PC est du genre « PC de gamer » et du coup, il consomme pas mal pour rien. Et il fait un minimum de bruit, ce qui est logique.

Du coup, j’ai décidé de changer tout ça, et de passer le cap en achetant deux choses pour mon salon :
– un Raspberry Pi pour faire office de serveur multimédia.
– un NAS pour le stockage de mes films, séries, musiques, documents, etc…

Et comme je suis du genre à partager un peu ce que je sais, bah je vais forcément faire quelques tutos sur ce blog. Mais dans ce billet, je vais juste expliquer ce qu’est le Raspberry Pi, la version que j’ai acheté, les petits accessoires qu’il faut, etc.. Et de même pour mon NAS, que je viens tout juste de me procurer (je l’ai ce soir *_*).

Je préviens, il faut quelques connaissances en informatiques et multimédia pour suivre ce que je vais écrire, vu que ça va parler un peu technique.

–> Raspberry Pi

Raspberry Pi

Un peu d’histoire :
Derrière ce nom un peu bizarre se cache un nano-ordinateur monocarte à processeur ARM, conçu pour utiliser plusieurs versions du système d’exploitation libre GNU/Linux. Son gros avantage, c’est donc sa taille, sa puissance, mais aussi et surtout, son prix ! Parce que mine de rien, il en a dans le bidon ! On peut donc s’en servir pour plusieurs choses, comme par exemple de station multimédia, d’émulateur de consoles de jeux, ou l’intégrer dans sa maison pour jouer un peu avec la domotique et la robotique. Tout est faisable ou presque.

Et pour la petite histoire, le Raspberry Pi a été conçu par David Braden, le co-créateur du jeu vidéo Elite, mais aussi le fondateur du studio Frontier Development, qui a notamment fait les excellents LostWinds et LostWinds : Winter of the Melodias sur WiiWare !

Quelle version acheter :
Le Raspberry Pi se décline en plusieurs versions. Elles sont toutes identiques au niveau de pas mal de composants, mais sont différentes sur certains points. Il existe deux « grands » modèles : le Modèle A et le Modèle B. Oh oui, ils se sont pas fait chier pour les noms…

Modèle A

  • SoC : Broadcom BCM2835 (CPU, GPU, DSP, SDRAM, USB port)
  • CPU : 700 MHz ARM1176JZF-S core (ARMv6)
  • GPU : Broadcom VideoCore IV @ 250 MHz, OpenGL ES 2.0 (24 GFLOPS), permettant le décodage MPEG-2 et VC-1, 1080p30 h.264/MPEG-4 AVC high-profile.
  • RAM : 256 Mo partagé avec le GPU
  • Sorties vidéo : 1 HDMI (rev 1.3 et 1.4) et 1 Composite RCA (PAL et NTSC)
  • Sortie audio : 1 audio stéréo Jack 3 5 mm
  • Lecteur de cartes : SDHC / MMC / SDIO
  • Port USB : 1 ports USB 2.0
  • Prise pour alimentation : Micro-USB (consommation : 400mA + périphériques)
  • Dimensions : 85,60 mm × 53,98 mm × 17 mm
  • Poids : 44,885 gr

Voilà pour les grandes lignes du modèle A. Maintenant, voici le modèle B, qui a eu plusieurs déclinaisons. Le mieux est donc de prendre la toute dernière version.

Voici les différences du Modèle B

  • RAM : 512 Mo de RAM partagés avec le GPU.
  • Port USB : 2 ports USB 2.0, mais sur un seul bus, via le composant SMSC LAN9512
  • Réseau : port réseau Fast Ethernet (10/100 Mbits/s) via le même composant SMSC.
  • Prise pour alimentation : Micro-USB (consommation : 700mA, donc 3,5W + périphériques)

Vous vous en doutez : j’ai pris ce modèle B ! Du coup, je me suis pris des petits accessoires supplémentaires. En effet, il faut savoir que le Raspberry Pi est livré nu. Tout nu. Owi :3 Alors j’ai pris une petite boîte, un câble micro-usb pour l’alimentation, un câble HDMI pour passer la vidéo et le son, et un câble RJ45 pour le raccorder au réseau.

Voici les liens qui vont bien, tous chez Amazon.

Total : 53,24€
Faut avouer que c’est que dalle. Perso, j’en ai eu pour un peu moins de 49€, mais les prix sont assez variables. Notez aussi que j’ai branché mon Raspberry Pi sur l’USB en façade de ma Freebox Revolution. Ce qui règle le problème d’alimentation. Ca marche aussi sur ma TV ou mon ampli d’ailleurs. Quant au câble RJ45, j’en ai pris un de 30cm, ce qui est largement suffisant ! Ca évite d’avoir un câble de 2m enroulé et qui ne sert à rien à part prendre de la place.

Concernant le système d’exploitation, notre petite bête est capable de supporter tout un tas de choses.

Diverses distributions Linux :

  • Debian « wheezy » est recommandé par la fondation Raspberry Pi avec sa version dédiée Raspbian (Raspberry & Debian)
  • Fedora « Raspberry Pi Fedora remix »
  • ArchLinux est fonctionnel avec sa version ARM pour Raspberry Pi
  • Gentoo
  • Slackware

Mais aussi :

  • Android (t’as acheté une Ouya à 100€ ? Ahahah !)
  • Firefox OS (anciennement Boot to Gecko)
  • RISC OS
  • NetBSD
  • OpenELEC, dans sa version ARM, permet l’utilisation d’XBMC Media Center
  • Pimame, un émulateur de jeux arcade

De mon côté, comme je veux m’en servir de Media Center et donc d’XBMC, j’ai opté pour Raspbmc, une distribution Linux basée sur Debian. Le petit truc cool, c’est que Raspbmc nous est proposé par le développeur de la distribution Linux Crystalbuntu, qui intègre XBMC et la lecture en 1080p à la 1ère génération d’Apple TV. Du coup, c’est pas un truc de looser, et c’est gratos.

Raspberry Pi

–> Le NAS

NAS Synology DS213

Je vais tout de même expliquer rapidement ce qu’est un NAS, on sait jamais. Un NAS, c’est un serveur de stockage en réseau (Network Attached Storage). Pour le grand public, il s’agit principalement d’un petit boîtier contenant au moins un emplacement pour un disque dur, et allant jusqu’à 12 baies de disques. De quoi stocker comme un taré, mais aussi faire de la sauvegarde. Tout le monde a déjà pleuré devant son disque dur tout cassé, comportant un milliard de photos de votre vie… bah là, c’est terminé. A moins que les deux disques pètent, mais là, c’est vraiment pas de bol.

De mon côté, j’ai opté pour un Synology DS213 et un disque dur Seagate NAS HDD SATA III 6 Gb/s – 4 To. J’ai acheté ce petit pack qui va bien chez Materiel.net pour 449,95€. Ah bah oui, c’est pas un truc de lopette hein. Et j’ai pas trop besoin de faire la liste de ce qu’il propose, vu que tout est sur le site.

Voilà.
Du coup, voici les prochains tutos que je vais proposer ici :

  • présentation photo du Raspberry Pi modèle B
  • installation de RaspBMC
  • présentation photo du Synology DS213
  • configuration du NAS
  • configuration de XBMC pour accéder aux données (films, séries et musiques) stockées sur mon NAS
  • configuration de l’application Android Yatse pour faire office de télécommande
  • et d’autres trucs certainement ^^

Frostis Advance

Blogueur Nantais, mais rédacteur sur Factornews.com, pilier chez NintenDomaine.com, organisateur de 3DS in Nantes. Je suis aussi sys admin dans la vraie vie, fan de comics, musiques, cinéma, de LEGO, etc... bref, de bien trop de choses.

15 pensées sur “Un Raspberry Pi et un NAS dans mon salon.

  • 24 août 2013 à 10 h 17 min
    Permalink

    Cool, je vais suivre ça de près pour voir si le résultat final est concluant par rapport aux autres solutions existantes (Popcorn, WD, etc…).

    Répondre
  • 10 octobre 2013 à 13 h 43 min
    Permalink

    C’est exactement ce que je veux faire! Enfin je trouve quelqu’un. J’ai hâte pour le tuto.
    Par contre pour le moment je suis parti sur un ds213j.
    Je penses que ca suffit pour cette utilisation, mais je n’en suis pas sur :(

    Répondre
    • 10 janvier 2015 à 1 h 24 min
      Permalink

      Salut Julien, un peu tard mais est-ce que le 213J était suffisant pour cette utilisation ?

      Répondre
  • 10 octobre 2013 à 17 h 24 min
    Permalink

    Bonjour,

    Un grand merci pour ce tuto explicatif. Bonne continuation

    Répondre
  • 13 octobre 2013 à 23 h 49 min
    Permalink

    Bon du coup… Je vais devoir m’y mettre rapidement ! Je tente un tuto cette semaine. Je connais bien le matériel maintenant.

    Répondre
  • 18 octobre 2013 à 16 h 07 min
    Permalink

    Merci pour ce tuto! Je pense monter le même genre de dispositif chez moi.
    Une question me taraude toutefois; quel est l’avantage du NAS vs brancher des disques de stockage directement sur le raspberry + un media server tournant sur l’OS?

    Bonne continuation!

    Répondre
    • 18 octobre 2013 à 16 h 10 min
      Permalink

      Hum… Et bien, le débit ? Les backups ? Les possibilités autres du NAS ? En fait, il est techniquement possible de faire avec un Raspberry Pi, ce qu’on fait avec un NAS. Mais bien moins propre. Ne serait-ce que le débit… en USB 2.0, laulilaule les débits.

      Répondre
  • 21 octobre 2013 à 13 h 43 min
    Permalink

    Je me suis lancé la semaine dernière pour l’achat du nas ds213j + 1 seul dd wd red 3to.

    D’abord pour revenir sur le commentaire de @Mat, en début d’année j’ai acheté un dd externe 3to + le raspberry dans l’espoir de faire un media center comme tu le décris. J’ai vite laissé tomber les perfs étaient vraiment merdique.

    Pour revenir à ma nouvelle config, c’est ultra simple en fait à mettre en place, après un samedi aprem à bidouiller ca fonctionne comme je le souhaite.
    Le seul point négatif est au niveau des débits de téléchargement du module de base. Ayant la fibre, le nas ne supporte pas vraiment bien le dl à haute vitesse :(

    Répondre
  • 6 novembre 2013 à 21 h 03 min
    Permalink

    C’est exactement ce que je veux faire: pratique, peu de conso…
    J’ai hâte de lire la suite
    Moi je suis parti sur un ds214 2x2to
    Par contre, Je ne connais pas trop xbmc, est ce que si je télécharge plein de média série et film avec des noms genre aaa.fastsub.xvid.mp4 dans un dossier à l’arrache il retrouve regroupe (série) et présente bien les séries

    Répondre
  • 18 décembre 2013 à 18 h 51 min
    Permalink

    J’ai aussi le même projet.

    Un raspberry B + un nas ds213j avec 2*2to.

    A vrai dire il y aura même 2 raspberry, 1 par tv.

    Pourquoi ce choix ? La simplicité du produit (encombrement, fonctionnement) et pour XBMC. Je voulais remplacer mon htpc et surtout voir mes divx dans le salon mais également dans ma chambre.

    Le pc est donc remplacé par un NAS pour le stockage, et le raspberry me servira de lecteur multimédia derrière chaque télé.

    Je connais XBMC depuis les début (utilisé comme média center et lancement de rip de jeux sur la première xbox!) c’est pourquoi toutes mes solutions étudiées ne tournaient que autour de ce logiciel.

    J’attends donc ton retour et je vous apporterais le miens dès mon achat effectué (prévu fin décembre).

    Pour répondre à Vanden, à vrai dire je ne sais pas ce qu’il en est du tri automatique, j’ai tjs trié mes fichiers par séries/saisons…

    Répondre
    • 18 décembre 2013 à 20 h 20 min
      Permalink

      Arf, va vraiment falloir que je bosse pour écrire un article dessus… Avec NintenDomaine.com et 3DS in Nantes, j’ai moins de temps :)

      Répondre
  • 11 mars 2016 à 16 h 17 min
    Permalink

    Merci pour le tuto ! Je sens que je vais bientôt me laisser tenter par le Raspberry pi 3…

    Et que pensez vous de la distrib Recalbox – http://www.recalbox.com – qui embarque Interface retrogaming + Kodi (anciennement XBMC) ?

    Répondre
  • 17 février 2018 à 15 h 21 min
    Permalink

    Bonjour, cet article m’intéresse. Cependant, je reste en suspens sur certaines questions. Je suis possesseur d’un NAS Syno DS214 avec 2×1 To. AUjourd’hui mon soucis se situe dans la lecture des mes films en HD. Autrefois j’étais abonné freebox et me servais du freebox player comme lecteur réseau. Ca avait ses limites, certains formats ne passaient pas. Maintenant je suis abonné Orange et c’est bien pire… C’est une grosse daube ce lecteur, qui est incapable de reprendre là où on s’était arrêté, mais surtout, qui semble ne pas prendre en charge bien plus de formats que feu ma freebox revolution. J’ai également un chromecast, mais on s’en sert pour youtube et deezer, et très rarement en streaming, l’ennui c’est que la lecture de films HD ne passe vraiment pas.

    Mes questions sont les suivantes :
    – le rpi 3 est-il capable de lire tous les formats ?
    – quel est le meilleur OS pour faire un media center ?
    – Peut on se servir de notre smartphone via une appli comme d’une télécomande ou pas ?
    – y’a t il moyen de passer par exemple par DS Video de synology depuis mon smartphone et envoyer la lecture vers mon rpi ?

    Je sais que c’est un produit pas cher, mais je ne veux pas acheter un truc qui ne correspondra pas à mes attentes. Merci !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.