Le nid

Nantes. J’aime cette ville. Sérieux, je l’aime vraiment, et j’y découvre pas mal de choses très souvent. Nantes fait parti de ces villes où il n’est pas possible de s’y emmerder  Un peu comme Paris, où même quand t’as rien à faire, bah t’as des trucs quand même.

Ce fut le cas cet été, et Nantes a offert à tous un truc vraiment cool : le Voyage à Nantes. Je ne vais pas vous faire un spitch de 50 lignes, tout est expliqué ici. Concrètement, il s’agissait d’un parcours dans la ville, qui passait par tout un tas de lieux à découvrir… dont un nouveau bar, le Nid.

Avec un nom pareil, impossible de faire un bar au ras du sol. Du coup, et c’est là que c’est complètement foufou, l’aménagement de ce nouveau bar s’est effectué tout en haut de la Tour Bretagne.  Pour les chiffres, cette tour, c’est 80 000 tonnes, une hauteur de 144 m, une réserve d’eau de 90 000 litres, et une inauguration en 1976.

Tout en haut du 32ème et dernier étage de la Tour Bretagne, avec une vue à 360° sur la métropole, on peut se boire un verre, le tout en toute sécurité. C’est cool non ?  Et du coup, j’y suis allé ! Mais pas cet été. Non , il y avait bien trop de monde, trop de touristes… Mais plutôt il y a deux semaines (ouais, chui à la bourre sur mon article).

Pour l’histoire à raconter aux enfants,  » le Nid est le refuge d’un immense oiseau blanc, à moitié endormi, mi-cigogne, mi-héron, qui veille calmement sur la ville. Sa présence rassurante invite à venir contempler la vue. Son large corps fait office de bar. De part et d’autre, comme sorties tout droit d’un dessin de Jean Jullien, d’énormes coquilles d’oeufs se transforment en sièges et tables. Aux murs, des affiches lumineuses immortalisent sous le trait de l’artiste des lieux emblématiques de la ville. « 

De mon point de vue à moi, j’ai découvert là un bar  très original, avec des petits poufs en forme d’oeufs, et le long cou de l’oiseau qui parcourt le bar (en forme de U) avec la partie « barman » au niveau du corps de l’animal (on peut même s’asseoir sur ce cou). Franchement  l’idée est très bonne. Et puis, quelle lumière ! Comme le bar est tout en haut de la Tour, il n’y a pas d’autres immeubles qui cache le soleil, et pour le coup, les baies vitrées font parfaitement le job : une impression d’être dehors, alors qu’on est dedans.

Mais on peut tout de même aller dehors ! En effet, un parcours a été créé, et il fait le tour du bar, ce qui donne une vraie vision à 360°. Fabuleux. Et si on ouvre bien les yeux, on peut voir que l’oiseau géant a perdu quelques oeufs dans la ville…

Mais tout n’est pas si positif… Etant un amateur de bars en tous genres, j’ai trouvé celui-ci encore trop imparfait sur des points importants. Le premier, c’est l’attente. Longue. Très longue. Comme on ne peut pas être plus de X personnes en haut, un mec s’occupe de filtrer le passage à l’ascenseur menant tout en haut. Du coup, en étant totalement hors saison (fin septembre), j’ai attendu pas moins de 45 mins avec des amis avant de pouvoir monter… Faut être motivé. Aussi, une fois en haut, on va forcément dehors. Là, pas de souci, on fait ce que l’on veut. Par contre, dès qu’il faut commander un verre (choix très basique et pas forcément donné), c’est encore de l’attente, un bon quart d’heure dans mon cas.

Mais fort heureusement, tout ça est oublié grâce à la vue…

Reste maintenant à espérer que ce bar reste ouvert tout le temps ! Quant au service, il va s’améliorer avec le temps, faut pas s’en faire…

Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid
Nantes Bar : Le nid Nantes Bar : Le nid

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.