Le Discours d’un Roi

Le Discours d’un Roi

D’habitude, je vais au cinéma pour en prendre plein les mirettes. Donc ça tourne souvent autours des films d’actions ou d’animations. Cette fois-ci, et pour rentabiliser cette foutue carte d’abonnement, je me suis décidé à bouger mes fesses, afin de voir un film qui ne base pas tout sur les effets spéciaux ou sa réalisation, « Le Discours d’un Roi ».

N’étant pas anglais, ni un imbattable en ce qui concerne l’histoire, je ne vais pas vous faire croire que je connaissais cette histoire. Parce que oui, ce film est basé sur de faits réels. Bon, je savais tout de même que le père de l’actuelle Reine du Royaume-Unis, Élisabeth II, était le Roi George VI. Par contre, je ne savais pas qu’il avait accédé au trône sans le vouloir, ni même son grave problème de bégaiement. Et Roi du Royaume-Unis, c’était pas rien ! Voilà ce que dit rapidos Wikipedia :

George VI (né Albert Frederick Arthur George, 14 décembre 1895 – 6 février 1952) fut roi du Royaume-Uni et des dominions britanniques du 11 décembre 1936 jusqu’à sa mort. Il fut également le dernier empereur des Indes (jusqu’en 1947), le dernier roi d’Irlande (jusqu’en 1949), et le premier chef du Commonwealth.

Autant dire qu’on ne trouve pas des annonces comme ça au pole-emploi. En ce qui concerne le pitch du film, le voici, et sa bande annonce aussi :

« D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI, suite à l’abdication de son frère Edouard VIII. D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie. »

Voilà. Comme je le disais, c’est pas le genre de film qui se base sur tout un tas d’effets spéciaux, ni une pseudo 3D relief à la con. Oula non. Et autant être direct : c’est un sacré bon film. Je me suis même surpris à être à fond dedans, à limite gueuler dans la salle « Vas-y mec, tu peux l’faire, tu vas y arriver ! ». Surtout que l’acteur principal, Colin Firth, joue divinement bien le rôle, autant dans la prestance que dans son langage avec ce bégaiement. Ah oui, il faut aller le voir en V.O, sinon, ça n’a juste aucun sens. On se surprend donc à suivre avec grand intérêt cette amitié naissante entre un Roi ayant de graves difficultés pour s’exprimer en public, et un praticien, Lionel Logue, un spécialiste des troubles d’élocution qui utilise des méthodes bien à lui, mais qui fonctionne.

Bref, je vous conseille à tous d’aller voir cet excellent film, avant qu’il ne disparaisse de l’affiche.

Quelques informations
  • Titre original : The King’s Speech
  • Date de sortie cinéma : 21 octobre 2010 (2 février 2011 en France)
  • Réalisé par Tom Hooper
  • Long-métrage
  • Genre : Historique, Biopic, Drame
  • Durée : 01h58
  • George « Bertie » VI : Colin Firth
  • Reine Elizabeth : Helena Bonham Carter
  • Le Roi George V : Michael Gambon
  • Edward VIII : Guy Pearce
  • Lionel Logue : Geoffrey Rush
  • Myrtle Logue : Jennifer Ehle
  • Winston Churchill : Timothy Spall
  • L’Archevêque Cosmo Langi : Derek Jacobi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.